Présentation

Ses origines

Après les élections de 1977, de nouveaux élus des cantons de Castelnau-Rivière-Basse, Maubourguet, Rabastens de Bigorre et Vic-Bigorre (Hautes-Pyrénées) ont décidé de prendre en charge le problème de la gestion des déchets ménagers. Il faut dire qu'à cette époque, la situation n'était guère brillante tant au niveau de la collecte que du devenir des déchets ramassés. Des décharges nauséabondes, envahies de nuisibles et soumises à de fréquents incendies détérioraient le paysage du Val d'Adour.



Claude MIQUEU, maire de VIC EN BIGORRE, Jean DUCRU, maire de MAUBOURGUET, Bernard GISSOT, maire de RABASTENS DE BIGORRE et Gilbert PERES, maire de SOUBLECAUSE, décident donc de créer un syndicat de communes pour assurer la collecte et le traitement des ordures ménagères pour le nord du département des Hautes-Pyrénées « le Val d’Adour ».   C'est ainsi que le 7 mars 1978, le SICTOM du Val d’Adour, Établissement Public de Coopération Intercommunale (E.P.C.I.), nait. Le premier président a été M. André DUPINAY, maire-adjoint de MAUBOURGUET.

Le syndicat a rapidement intégré l’ensemble des communes du Val d’Adour ainsi que des communes de cantons limitrophes (BORDERES-SUR-ECHEZ, POUYASTRUC, TRIE-SUR-BAÏSE) et des communes situées dans le département du Gers et des Pyrénées-Atlantiques.

Ses mutations

Le 8 septembre 1997, le SICTOM du Val d'Adour est transformé en Syndicat Mixte à la carte ce qui lui permet d’étendre ses activités au secrétariat intercommunal et au secrétariat inter structures de coopération intercommunale tout en gérant un réseau de déchetterie.
Le 20 février 2001, les statuts sont à nouveau modifiés afin d’intégrer les modalités instaurées par la loi du 19 juillet 1999 sur la simplification et le renforcement de la coopération intercommunale. A cette occasion, le SICTOM étend ses compétences au Service Public d’Assainissement Non Collectif pour être en conformité avec la Loi sur l’Eau. De ce fait, le SICTOM exerce une double compétence Il s’est également donné la possibilité d’assurer des maîtrises d’ouvrages pour des travaux confiés par des communes ou des E.P.C.I.  et d’effectuer des prestations accessoires pour le compte de communes, d’E.P.C.I. ou de tiers.
Le 17 juin 2005, par arrêté n° 2005.168-9 du Préfet des Hautes-Pyrénées, le SICTOM est devenu "L'Etablissement Public Intercommunal Val d'Adour Environnement". Son nom a été déposé auprès de L'lNPI.