Choix de la filière de traitement :

En sortie de la fosse toutes eaux, de la fosse septique et/ou du bac à graisse, l’eau est débarrassée des éléments solides, mais elle est cependant encore fortement polluée : elle doit donc être traitée.

L’élimination de la pollution est alors obtenue par infiltration des eaux dans le sol ou dans un massif de sable grâce à l’action des micros organismes qui sont naturellement présents.Les eaux ainsi traitées, se dispersent pas écoulement dans le sol. Si cela n’est pas possible (sol argileux…), un rejet en surface, par exemple dans un fossé, peut-être envisagé. La filière choisie doit être adaptée à la nature du sol afin de garantir le bon fonctionnement du dispositif et la protection du milieu récepteur.

Les contraintes du terrain sont liées aux caractéristiques de votre parcelle et en particulier :

- Au sol : perméabilité, épaisseur, possibilité de rejet de l’eau traitée…
- A la présence d’eau : niveau de la nappe d’eau souterraine (nappe phréatique)
- A la pente du terrain
- A la surface disponible et à l’encombrement de la parcelle (limites de propriété, présence d’un potager, d’arbres ou d’un verger, d’un accès à un garage…)
- A l’existence d’un puits à proximité destiné à la consommation d'eau potable.

Afin de déterminer la meilleure solution qui allie le projet d’habitation, les contraintes de la parcelle et de son environnement, il sera réclamé au propriétaire une étude de définition de la filière réalisée par un bureau d’études spécialisé en assainissement non collectif.

Les techniques de traitement sont choisies en fonction des contraintes du terrain :

- Epuration :

  • Si possible, utilisation du sol en place

  • Apport d’un sable de substitution lorsque le sol est inadapté

- Disposition de la filière de traitement :

  • Enterrée dans la parcelle

  • Mise en place au-dessus du terrain naturel (tertre)

- Dispersion des eaux traitées :

  • En général dans le sol sous la filière de traitement

  • Exceptionnellement récupération des eaux épurées puis rejet en surface

D’autre part, des systèmes compacts existent (micros stations d’épuration, massifs constitués de zéolithe, filtres coco…) et peuvent être une solution alternative aux procédés dits « classiques ».

Les principales filières de traitement (fiches techniques*) :

- Tranchées d’épandage

- Filtre à sable vertical drainé

- Filtre à sable vertical non drainé

- Tertre d’infiltration

- Micros stations d’épuration, filtres compacts et filtres plantés (phytoépuration)


*Ces fiches sont une aide à la réalisation des travaux, mais ne peuvent, en aucun cas, remplacer les prescriptions techniques du DTU 64-1.